TARIFS

Profession inscrite au Livre 3 du Code de Santé Publique Loi N°95-116 du 4 Février 1995

Pour toute évaluation et prise en charge en ergothérapie, une PRESCRIPTION MEDICALE est obligatoire.

PRESTATION

TARIF

Séance au cabinet - 45 minutes

40 €

Séance hors cabinet - 45 minutes (frais déplacements inclus jusqu’à 15km A/R)

50 €

Bilan complet au cabinet + rédaction d’un compte rendu

150 €

Aménagement du logement / Visite d’évaluation / Préconisations et rédaction d’un compte rendu

Sur devis

Conseils en aides techniques / Visite d’évaluation / Préconisation de matériel et essai si nécessaire

Sur devis

Vacation

Sur devis

Participation aux réunions (ESS, réunion de synthèse…) - 1 heure

50 €

Frais de déplacement

0,50  €/km au-delà de 15 A/R km

 

La durée des bilans, évaluations et conseils, peut varier en fonction des besoins de la personne.

Votre professionnel de santé fixe librement le montant de ses honoraires dans le respect du tact et de la mesure. Ils ne font pas l'objet d'un remboursement par l'assurance maladie. Art. R.1111-21 à R.1111-25 du code de la Santé Publique.

 

charline82 charline82  Financement

Les actes d’ergothérapie ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale.

Toutefois, des organismes proposent des prestations pouvant financer tout ou une partie des prises en charge.

Pour prétendre à ces aides, il est indispensable de transmettre, les devis et factures ainsi que la prescription médicale du médecin (dont vous aurez fourni un double à votre ergothérapeute).

  • La MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) peut accorder soit une allocation ou une augmentation d’allocation :
    • AEEH (Allocation Education Enfant Handicapé)
    • PCH (Prestation de Compensation du Handicap)
  • La caisse d'assurance maladie peut verser une aide financière dans le cadre d’action sociale ou de prestations extralégales (selon le revenu et le handicap)
  • L’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) peut verser une allocation dans le cadre d’aménagement d’un domicile inaccessible en fonction du handicap et des besoins de la personne.
  • L’APA (Allocation Personne Agée) peut être attribuée aux personnes de plus de 60 ans, ayant une perte d’autonomie.

Certaines mutuelles complémentaires, assurances privées, caisses de retraite, comités d’entreprise peuvent participer, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de tous ces organismes.